La côte ouest et le nord en stop – Janvier 2015

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Depuis que nous sommes en New Zeland nous en prenons plein les yeux avec de superbes paysages.  Nous sommes comblés ! Mais plus que les paysages, ce qui nous marque le plus depuis que nous sommes dans ce pays, ce sont toutes les personnes que nous avons rencontrées. Cela est sûrement dû au fait que la majorité des Néo Zélandais sont super sympas, mais c’est surtout dû au fait, que lorsque l’on voyage en stop, plus que faire le tour des paysages, nous faisons le tour des Hommes. C’est donc très enrichissant, voir plus, à nos yeux.

Après la visite du Milford Sound il nous faut reprendre la direction de Queenstown, sans y repasser réellement, pour atteindre la ville de Wanaka puis longer la côte est pour rattraper la jonction au niveau de la ville de Richmond, au nord. De là, nous irons visiter le Parc National Abel Tasman, vers le nord-ouest, et nous ferons marche arrière pour rejoindre Picton, au nord-est, afin de prendre le ferry pour traverser le détroit de Cook et mettre les pieds sur l’ile du Nord, seconde étape de notre voyage !

Nous avons donc fait environ 1500 km en stop, avec 17 voitures et 9 nationalités différentes. Cela va être dur de vous parler de tout le monde, mais nous leur disons à tous merci !! Voici quelques expériences sympas…

Un Néo Zélandais nous dépose au bord d’une route, loin de tout, et nous offre 2 bières : situation improbable ! Ou encore un couple de jeunes Australiens avec qui nous nous sommes promis de se revoir à Sydney. Et bien sûr Élise et Hevelt avec qui nous avons parcouru près de 800 km, c’était super ! Avec eux nous avons pu voir les Pancakes Rocks,rochers en forme de piles de crêpes situés au bord de l’océan.

Pour finir Élise nous dépose à Richmont, ville située au nord de l’île du Sud, nous cherchons un endroit pour planter la tente, nous ne trouvons pas. Après 1h30 de marche, la nuit tombe. Nous apercevons des gens dans un champ avec un tracteur. On a pas grand chose à perdre, alors on va les voir et on leur demande si on peut mettre notre tente dans leur champ. Un peu intrigués au début, ils acceptent rapidement notre requête et bien plus encore… Nous voilà partis dans une soirée de folie ! Au final nous dormirons dans leur maison et ferons la fête avec eux jusque tard dans la nuit. Alex a même eu le droit au jacuzzi à 1h du matin. Ce sont des moments comme ça qui sont magiques.

Des personnes qui ne vous connaissent pas, que vous ne reverrez jamais et qui sont capables de tout vous donner, de vous considérer comme quelqu’un de leur famille. Ce sont des moments simples, mais qui sont gravés à jamais dans nos mémoires peut être encore plus que les paysages.

Enfin nous avons fini la visite de l’ile du Sud avec le Parc National Albel Tasman et sa superbe « golden plage »,couleur or. Nous avons passé d’agréables moments en compagnie d’un groupe d’Allemands, sous leur tente « tipi », en dégustant des petits plats succulents, mijotés au rez-chaud de camping.

Il est temps de dire au revoir à l’ile du Sud. C’est à Picton que nous avons embarqué sur le ferry, direction l’Ile du Nord. Trois heures plus tard nous voilà arrivés à Wellington, capitale de la New Zeland.

Milford Sound – Janvier 2015

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec notre objectif qui est de faire le tour des 2 îles en stop, en seulement 20 jours, nos semaines sont bien remplies…

Après une rapide visite de Queenstown – ville touristique, qui est notamment réputée pour ses sports extrêmes comme le saut à l’élastique – nous partons direction le sud. Plus précisément direction Milford Sound ! En cours de route nous serons pris en stop par Sheril, une Australienne qui vit en NZ depuis 12 ans. Elle nous a pris en stop alors qu’elle était accompagnée de ses filles Zoé et Jody. Elle nous a invité à planter notre tente chez elle. Super sympa ! Et nous avons eu l’embarras du choix puisque Sheril et son mari Andy ont une ferme de 1700 Ha avec 8000 animaux : des biches, des vaches et des moutons ! 

Le lendemain matin, nous remettons les pouces au bord de la route et nous arrivons enfin au plus beau fjord du monde. Un Fjord est un endroit où la mer rentre au milieu de montagnes. Et ici les sommets sont enneigés… Le spectacle est magique ! Même si la journée avait commencé par une légère pluie, ici loin d’être un inconvenient, la pluie est à l’origine de ces incroyables phénomène naturel, nous profiterons par la suite d’éclaircies ensoleillées ! Les chutes d’eaux qui dévalent les versants des montagnes sont plus belles les unes que les autres.

Un fjord se forme lorsque le glacier ayant formé une vallée glaciaire se retire de cette vallée dont le fond est situé sous le niveau de la mer, laissant le champ libre aux eaux maritimes d’avancer à l’intérieur des terres. Il n’en existe pas beaucoup dans le monde et vous les trouverez notamment en Norvège.

A noter que le lieu est rempli de sandfy, ça c’est la parti moins drôle ! Ce sont de petits moustiques – qui ont l’air de prime à bord de petits moucherons inoffensifs – mais méfiez vous… Ils sont omniprésent dans ce lieu et leurs piqûres peuvent vous rendre fou… hein Alex ! Alors surtout n’oubliez pas votre répulsif contre ces redoutables moustiques ! Les Maoris les considèrent comme les gardiens du Milford Sound.

La légende Maorie raconte que les humains seraient tellement ravis par la beauté du site qu’ils en oublierait sa fragilité. Une déesse y a donc introduit les sandfly afin de rappeler aux Hommes de ne pas trop s’y attarder.

de Christchurch à Queenstown en stop – Janvier 2015

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après 9 mois passés en Australie, nous quittons ce merveilleux pays pour en découvrir un autre tout aussi merveilleux, la Nouvelle Zélande. Ce n’est pas un pays comme les autres, il représente beaucoup de choses à nos yeux, comme le bout du monde…

Après 28 h de voyage – bus, avion, et encore bus – nous sommes enfin arrivés ChristchurchPremière impression : il fait plus froid qu’en Australie. Même si c’est plus que raisonnable, entre 20 et 25 degrés, après avoir passé 9 mois, pratiquement toujours à plus de 30 degrés, il semblerait que l’on devient un peu difficile lol.

Christchurch est la capitale de l’ile du sud avec environ 450 000 habitants. Il faut savoir qu’en NZ il y a 4,5 millions d’habitants, et une seule ville dépasse le million d’habitants : Auckland.

Christchurch a été touchée en 2011 par un tremblement de terre qui avait fait 185 morts. En marchant dans la ville on a pu se rendre compte de l’ampleur de la catastrophe. En effet le centre ville est vide de bâtiments ! Pratiquement tout a été détruit. Le centre est donc construit avec de petits containers en guise de magasins et restaurants.

Après avoir passé la journée à visiter la ville, nous rejoignons la maison de notre hôte pour la nuit, via le site couchsurfingChristine, 58 ans, nous ouvre la porte de chez elle. Nous découvrons une femme super sympa, avec qui nous avons échangé nos expériences respectives durant toute la soirée.

Un gros défi pour nous dans ce pays est d’en faire le tour en stop, avec nos sac à dos. Un bon entrainement pour notre retour en France. On choisit un beau carton sur lequel nous inscrivons Queenstown, notre destination, qui se situe à 450 km. C’est parti !

Pour un premier jour en stop nous sommes plutôt chanceux ! Nous aurons attendu au total 30 mn sur les 3 différentes voitures qui nous ont pris. La première étant une jeune femme de 22 ans, Violette, une Néozélandaise d’origine Maori. Le deuxième était un français, Théo qui reste un an en NZ de la même manière que nous en Australie. Puis la dernière voiture de la journée comptait 2 Américains Bryanna et Avine et un Ecossais Barry. Ils nous emmèneront jusqu’au Lac Tekapo, où nous passerons la nuit.

Nous sommes là pour ce genre de paysages, à couper le souffle : un lac immense avec une eau bleue turquoise, entouré de montagnes dorées aux sommets enneigés. On pourrait rester là pendant des heures…

Apres avoir quitté ce superbe endroit nous voilà reparti pour une session de stop. Après une heure d’attente, Ross, un anglais de 24 ans qui habite la NZ, nous prends jusqu’à QueenstownUn Allemand nous rejoindra un peu plus tard puisque Ross le prendra également en stop.

Bilan : on en redemande ! Un sentiment de liberté nous envahi, sans aucune contrainte, et comme seule maison notre sac à dos !