de Taupo à Auckland en stop – Février 2015

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Allez hop ! Direction Rotorua toujours en stop. La ville est située entre plusieurs volcans. Le lieu est réputé pour avoir toutes sortes d’activités volcanique et on peut dire qu’on a vu la terre dans tout ses états ! Juste avant d’arriver à Rotorua, nous nous sommes arrêtés à Wai-O-Tapu où une marche géo-thermale est proposée afin d’admirer des geysers ou encore des « mud pool » (bassin de boue en ébullition). Ça vaut vraiment le détour…

Nous avons eu la chance d’être là juste à temps pour voir le geyser « Lady Knox » faire jaillir son eau bouillante à environ une quinzaine de mètres de haut. Le spectacle est très bien orchestré, puisque tout les matins à 10h15 précise un guide stimule le geyser en y mettant un produit qui permet à la source chaude en profondeur de se mettre sous pression et après deux ou trois minutes, de l’eau et de la vapeur commence à sortir.

Même si tout est bien organiser à l’avance, nous nous sentons chanceux d’assister à ça, car il y a très peu d’endroit au monde où l’on peut le voir. Une dizaine seulement. Le plus connu d’entre eux étant en Islande, et c’est de là d’ailleurs que provient le mots « geyser ».

Nous quittons les volcans pour se diriger vers Auckland qui sera notre dernière étape en NZ. À mi-chemin se trouve une ville, Hamilton, où nos conducteurs nous déposent. On en profite pour faire une « pause pipi » dans un centre commercial. Le hasard fait bien les choses puisque Alex reconnaît un All Blacks sur notre passage. Il s’agit de Sonny Bill Williams qui a gagné la coupe du monde de rugby avec la NZ en 2011 et 2015 !

Après quelques encouragement de Gwen, Alex ira demander une petite photo avec lui. Beau clin d’œil que de le croiser, dans un pays où le rugby est roi.

Nous faisons nos derniers kilomètres en stop dans ce pays avec notre dernier chauffeur. Encore une fois le destin est merveilleusement bien écrit puisque ce sera un Maori, costaud comme il se doit, et super sympa ! Notre aventure en stop dans ce pays aura commencé avec une conductrice Maori et finira avec un conducteur Maori. Ce peuple nous aura marqué par leur gentillesse et nous avons pu voir aussi à quel point ils sont fiers de leur culture, qui est très riche. Nous voilà arriver à Auckland où nous visiterons le musée Art Gallery Toi o Tamaki, dans lequel nous nous amuserons avec les jeux de lumières et les constructions modulables. Un moment détente à faire pour une entrée gratuite 😉

Il faut savoir que un Neo-Zélandais sur trois vie à Auckland. C’est la seule ville de NZ qui dépasse le million d’habitants.

Whakapapa – Tongariro Great Walk – Février 2015

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est à Picton que nous avons embarqué sur le ferry, direction l’Ile du Nord. Trois heures plus tard nous voilà arrivés à Wellington, capitale de la New Zeland. Notre passage dans cette ville aura été bref, juste le temps de se relaxer dans un bon lit d’une auberge de jeunesse, et de profiter de la bibliothèque, pour vous écrire la news de la semaine.

Nous reprenons le stop, direction la ville de Whakapapa, où nous attend un trek de 4 jours. Notre première conductrice, Sarah, nous emmènera jusqu’à Whanganui, qui se situe à 120 km du trek. Puis nous serons hébergé par son amie Française, Laureen, mariée à Kabel un « Américano-Néo Zelandais ». Nous passerons une super soirée. Au programme, repas de fête et échanges d’expériences. Le lendemain matin Laureen décide de nous emmener elle même à Whakapapa. Ce qui lui fait faire un détour de 240 km aller-retour.

Encore une fois nous sommes bluffés par la gentillesse et la générosité des personnes que nous pouvons rencontrer.

Venir en NZ sans faire une randonnée, c’est un peu comme aller en Belgique sans manger des frites lol. De nombreuses randonnées sont proposées à travers tout le pays. Nous avons choisi celle-ci puisqu’elle fait parti des plus réputées pour ses paysages. Nous marchons sur les terres de Frelon et Golum, puisque nous sommes à un des endroits du tournage du Seigneur des Anneaux.

C’est parti, durant 4 jours nous allons marcher à travers les volcans, lacs, sommets enneigés, odeur de souffre dû à l’activité volcanique…

Nous en avons pris plein les yeux c’était magnifique, c’était aussi très dur. 43 km en 4 jours avec un passage à presque 2000 m d’altitude, une météo pas très clémente avec du vent très violent, de la pluie et même des grêlons. Des nuits pas chaudes dans la tente, environ 4 degrés, mais il y avait les refuges juste à côtés où nous pouvions nous réchauffer.

Dès la première soirée nous avons sympathisé avec quelques français, avec qui nous avons passé des supers moments, nous étions sept, il y avait Audrey, Charline, Mathieu, Baptiste, Sylvain et nous deux. 

On vous avoue que les jambes ont soufferts et à la fin du quatrième jour nous étions tous contents que ça s’arrête. Cétait magnifique, c’était dur, mais c’était bon. Après l’effort le réconfort… Sylvain et Charline nous proposent de nous emmener avec eux jusqu’au lac Taupo qui est sur notre route. Impeccable, Baptiste se joindra à nous et cela nous permettra de prolonger les bons moments que nous avons passés ensemble avec un apéro festif. Cela nous a tous fait du bien après 4 jours difficile.