« Bouger avec sa MICI » – WEJ 2014

Voyager avec sa MICI… Voilà un thème important pour nous ! Un thème que nous voulons mettre en avant, et pour lequel nous nous sommes engagés avec l’association nationale des Maladies Inflammatoires Chroniques Intestinales, l’AFA (Association Francois AuPetit).

Chaque année l’AFA organise le Week-End Jeunes. Durant ce week-end des jeunes gens du groupe « 18-30ans »  se réunissent pour discuter de leurs expériences de vie et partager des moments ensemble où tous se comprennent et s’entraident. Chaque années différents thèmes sont alors abordés et l’ambiance de ce week-enk est plus qu’estival avec soleil, bonne humeur et fous rires !

Les organisatrices de cet événement nous on contactés afin que nous puissions intervenir lors de l’Atelier « Voyager avec sa MICI ». Gwen étant atteint elle-même de MICI, à moindre échelle, il était intéressant à cette occasion d’avoir notre témoignage et pour nous c’était très important de pouvoir une fois de plus soutenir et aider les adhérents de l’AFA.

Ensemble nous avons donc mis en place une petite vidéo, courte et simple, résumant notre aventure et donnant quelques conseils pour voyager avec sa MICI.

Ci-dessous la vidéo  » BOUGER AVEC SA MICI  » :

Pour se remettre dans le contexte, voici un rappel des événements qui lient entre notre voyage aux MICI.

Depuis sa naissance Gwen a toujours connu son papa atteint de la maladie de Crohn. Puis au fil des années c’est son petite frère qui a beaucoup souffert de cette maladie. Jusqu’à arriver en 2009, où Gwen est alors « déclarée Crohn » suite à ce qu’on appelle dans le jargon « une crise ».

Fort heureusement depuis cette crise elle n’a eu aucune autre soucis en France par rapport à la maladie de Crohn. A l’époque elle avait alors suivie un traitement qui était FIVASA. Elle l’avait arrêté au bout de quelques mois. Depuis tout allait bien pour elle.

À notre départ elle n’avait plus de traitement, elle n’a donc rien emporté avec elle. Cependant nous nous étions tout de même renseigner sur les assurances à prendre au cas où il y aurait une nouvelle crise.

Et nous avons bien fait ! Nous ne savons pas pourquoi, mais 3 mois après notre arrivé elle a fait une « re-chute » . Cela est sûrement dû au changement de pays, d’heure, de temps, de conditions de travail, de nourriture, etc.

Sur le moment ça a quand même était la « panique ». Car depuis tout ce temps sans crise, on ne savait pas trop comment procéder… Avait on vraiment pris la bonne assurance ??? En relisant le contrat nous avons vu que notre assurance ne couvrait pas « les maladies pré-existantes » … Mais c’est quoi une « maladie pré-existante » ? Est ce que Gwen en faisait partie ?

Ce point est très important car chaque assurances en a sa propre définition. Pour la notre, cela se définit comme : « toute maladie n’ayant pas était déclarée (ou rechute) dans les 30 jours avant le départ ». C’était donc bel est bien l’assurance qui convenait pour Gwen.

Notre assurance est Chapka Assurance, vous la trouverez en cliquant ici.

Nous avons donc pu aller voir le médecin en sachant qu’elle serait remboursée, ce qui déjà important ! Par contre ensuite il a fallu expliquer ce qui n’allait pas et tous les antécédents au médecin. Autant dire que ce ne fut pas chose facile car au bout de 3 mois en Australie nous n’étions pas bilingue ! Nous avons donc demandé à son médecin traitant, en France, de lui envoyer son dossier médical (que nous aurions déjà dû emporter avec nous au départ…). Ensuite nous l’avons donc traduit par nous même, vive Google Traduction !

Heureusement pour le premier rendez-vous nous avions avec nous le passeport MICI. Ce qui nous a permis de nous débrouiller un minimum avec les mots propre à la maladie de Crohn.

Le passeport MICI est un livret, avec les termes propres aux MICI, traduit dans presque toutes langues et alphabet ! Il est disponible sur le site de l’AFA en cliquant ici.

Ensuite Gwen a pu avoir un traitement et tout s’est bien terminé ! Elle l’a suivi pendant 3 semaines et maintenant elle n’a plus aucun soucis.

Pour résumer, pour voyager avec sa MICI, voici ce qu’il faut faire au minimum :

1) – se renseigner sur la notion de « maladie pré-existante ou antérieure » .
2) – emporter avec soi son dossier médical en français et traduit en anglais.
3) – garder contact avec son médecin traitant par mail.
4) – Avoir le passeport MICI.
5) – prendre son traitement, et du rab’ vous en avez un.
6) – prendre les médicaments de base (Paracetamol, Spasfon, Smecta…)
7) – prendre des lingettes bébé pour l’hygiène du quotidien si vous ne trouvez pas d’accès aux douches pendant quelques jours.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s