Un van… Oui mais lequel ?!

Après quelques jours passé chez notre hôte, Elin, le moment crucial arrive… l’achat du van ! Le van étant un élément primordial de notre première partie de voyage, nous n’avons pas vraiment le droit à l’erreur.

Alors comment choisir le bon van ? Nous allons vous épargner, tout le jargon technique des professionnels de la mécanique, car justement nous ne sommes pas mécano !! Nos priorités ont donc été bien différentes que lors d’un achat de voiture en France…

Premièrement, même s’il ne faut rien laisser au hasard, sachez que rien ni personnes ne pourra vous garantir que votre van sera fiable à 100% tout au long du voyage. C’est quelque chose qu’il faut accepter. Il est presque certain que durant ces 1 an des réparations s’imposeront. De ce fait, nous avons déjà commencé par là… En effet, nous avons prit le parti d’acheter un van «pas cher», ainsi s’il y a des réparations à prévoir, nous aurons un budget complémentaire de coté. Car même si vous achetez un van à 6000$ vous aurez des frais à faire dessus ! Nous avons donc défini notre budget entre 3000$ et 4000$.

Deuxièmement, nous voulions avoir «l’historique du van», d’où il vient, «qu’a-t-il vécu» jusqu’à présent, comment a-t-il était entretenu ? Etc… Effectivement, pour vous assurer d’un bon entretien, et pour votre future revente, il est important d’avoir un maximum de factures.

Troisièmement, l’immatriculation et la durée de validité de la «rego»*. D’autres backpackers nous avait recommandé de choisir un van avec une «rego» valable encore 6 mois. Et nous voulions l’immatriculation du Western Australie (WA). Car être immatriculé WA permet d’actualiser sa «rego» en ligne, sans passer de contrôle technique, et d’être revendu dans n’importe quel état de l’Australie. C’est la seule immatriculation qui propose cela. Très avantageux lorsque l’on est sur les routes!

* En quelques mots…

// Qu’est ce que la « registration » ou « rego » ? //
La «rego», comme on dit, est un document qui identifie votre véhicule et inclut une assurance au tiers, qui vous couvre si jamais vous avez le malheur de renverser quelqu’un (attention, cette assurance couvre seulement les blessures infligées à une tierce personne, mais pas les dégâts matériels si vous emboutissez une voiture par exemple – pour cela, il vous faudra contracter une assurance privée).

La «rego», qui se traduit par un autocollant sur le pare-brise, est obligatoire pour conduire en Australie : elle se transfère de propriétaire à propriétaire au moment de l’achat/vente d’un véhicule, et doit se renouveler lorsqu’elle arrive à expiration. Jusque là, tout parait suffisamment simple et logique, me direz-vous. Oui, mais là où ça se complique, c’est que l’Australie est une fédération d’états… et au niveau de la rego, chaque état établit ses propres règles !

// Une « rego » liée à l’immatriculation //
Lorsque vous achetez un véhicule, il est primordial de vous demander dans quel état est-il immatriculé ? En effet, où que vous achetiez votre véhicule, votre «rego» et tous les papiers nécessaires pour effectuer le changement de propriétaire sont entièrement dépendants de l’état dans lequel vous êtes immatriculé.

Par exemple, si vous êtes dans le New South Wales et que vous achetez une voiture immatriculée dans le Victoria, ce sont les règles du Victoria que vous devez suivre, et c’est avec leur département des transports que vous devez gérer le transfert. Les autorités du New South Wales n’auront aucun rôle à jouer dans la procédure. Une fois la registration établie et à votre nom, elle est valide à l’échelle nationale : vous n’avez en aucun cas besoin de changer de «rego» lorsque vous vous baladez simplement dans d’autres états, et heureusement !

// Un système de « rego » par état //
C’est ici que l’on rentre dans le vif du sujet. Chaque état dispose de son propre système de registration, ce qui amène à des différences parfois énormes sur quelques points :

– La nécessité d’un contrôle technique : certains états demandent un contrôle technique au moment du changement de propriétaire, tandis que d’autres ne s’embarrassent jamais de telles précautions.
– La fréquence de renouvellement de la rego : certains états vous obligent à renouveler la rego pour 1 an, tandis que d’autres vous permettent de renouveler par tranches de 3, 6 ou 9 mois.
– Le renouvellement en ligne : il est également intéressant de savoir si la rego peut se renouveler en ligne ou non – de loin la méthode la plus souple et la plus pratique pour les voyageurs.
– Le coût de la rego : variable d’état à état et influencé par des facteurs tels que votre cylindrée, le poids de votre véhicule ou même votre adresse.

Quatrièmement, le feeling ! Futile en France, mais très important ici lorsque vous êtes dans un pays où vous ne connaissez personnes. Il faut aussi vous fier à votre instinct…

Pour finir, et étonnamment, nos derniers critères sont le «look» et le kilométrage. Le «look» a peu d’importance, vous pouvez avoir un van super beau, bourré de petits gadgets, ou d’ameublement en tout genre et qui finalement ne tient pas la route !

Surtout faîtes toujours un «roadtest» lorsque vous visité un van ! Même si vous n’êtes pas encore à l’aise avec la conduite à gauche, n’ayez pas peur de l’essayer au moins sur un parking. En ce qui concerne le kilométrage, la notion de «il a quand même beaucoup de kilomètres non ?» n’est pas du tout la même ici… Les Australiens ont l’habitude de faire de longes distance pour aller bosser ! Les vans notamment, sont sur des longues routes et ne font pas de centre-ville. Si votre compteur affiche 300000 kms pas d’inquiètude, «don’t worries», vous pouvez encore faire 2 fois le tour de l’Australie avec un bon entretient lol 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s