Jour J : le départ

H-23…
« A l’approche du départ… Beaucoup de sentiments se mêlent et s’entremêlent aujourd’hui dans nos têtes… L’envie et la joie, la mélancolie et la nostalgie, le stress et l’excitation. Une page se tourne, une fenêtre se ferme et une autre s’ouvre sur le monde !!

Nous entendions partout ces derniers jours « Alors, le départ, ça approche hein ? » Et oui ! Voilà nous y sommes…

Le temps de la séparation arrive. 2 ans c’est long, mais 2 ans c’est court aussi… Des tas de questions vagabondent dans nos esprits. Comment allons nous retrouver ce petit monde que nous laissons ? Pour l’un c’est, « Mes parents fêteront leurs 50 ans sans moi » pour l’autre c’est « Ma filleule fera sa communion sans moi, et mes 25 ans alors?? Je serai à l’autre bout du monde…! » « Et notre chien, nous reconnaîtra-t-il dans 2 ans ? » Quelle chose étrange…

Des gens vont naître, des gens vont partir et nous seront loin pour les accompagner. Mais non, pas si loin en fait !!! Dans vos cœurs et dans vos esprits nous serons présents. Et puis vive les joies du net ! Finalement nous serons là, tout près de vous… Un grand merci à vous pour votre soutien, vos encouragements et votre amour ! Nous allons porter ce projet loin, très loin. Et nous reviendrons, je pense, totalement changé !! A très vite … »

Jour J : le départ…

Nous n’avions quasiment pas dormi de la nuit… Couchés à 1h du matin pour finaliser les valises, (nous ne voulions pas nous coucher si tard, mais il est bien connu que Gwen est toujours en retard) et levés 4h30 pour vérifier l’ensemble des valises ! On ne sait jamais, au cas où… Enfin nous sommes partis de la maison à 5h pour prendre le train de 6h à la gare d’Arras, direction Paris Charles de Gaulle ! C’est parti !

C’est la maman de Gwen qui nous a conduit jusque la gare d’Arras (et d’ailleurs même accompagné jusqu’à Paris lol ;)) Arrivés dans le hall de la gare, chargés des pieds jusqu’à la tête, nous fixions avec attention le panneau d’affichage et attendions impatiemment le numéro du quai vers lequel nous diriger. Quand soudain… Surprise !!! Le papa de Gwen et sa femme, Evelyne, ont débarqué à l’improviste afin de nous faire un dernier coucou 🙂 Une joie immense pour Gwen !

Ensuite tout s’est déroulé très vite… l’excitation, les larmes, l’arrivé du train, le stress, l’excitation encore et les larmes à nouveau… et oui pas mal de sentiments se bousculent dans nos têtes à ce moment là…

Puis nous sommes arrivés à Paris ! Et là c’est du concret, pas le temps de réagir il faut rapidement trouver le bon terminal, où mettre les valises, et surtout est ce qu’elles ne sont pas trop lourdes (30 kg /pers max) ?! Juste le temps de prendre un café, de passer quelques derniers coups de fils (les parents, les frères et soeurs…) et enfin, il est l’heure de l’embarquement.

Un serrage de bras intensif avec la maman de Gwen, le coeur qui se serre lui aussi jusqu’au dernier moment… et enfin la phase finale, c’est parti on va décoller vers de nouvelles aventures ! Le bonheur tout simplement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s